Gif animé
lamanivelle.org
Avec Jacques Canetti

> Écouter un extrait :

À Saint-Germain-des-Prés
(L. Ferré)
0’31 – 125 Ko

Vignette du disque St-Germain-des-Prés

> CD St-Germain-des-Prés

Vignette du disque Queneau

> CD Raymond Queneau

La rencontre avec Jacques Canetti

Jean-Marie Hummel rencontre Jacques Canetti chez lui à Paris en mars 1990 pour lui soumettre des chansons d’écrivains mises en musique par lui, pour Jeanne Moreau par exemple (il a aimé son disque sur le poète Norge mis en musique par Philippe-Gérard) : « Strasbourg m’a toujours porté chance… mes premiers concerts organisés là-bas, Cab Calloway, Louis Armstrong… au Palais des fêtes, et puis j’aime votre écriture… et ces chansons de Queneau, c’est à vous de les chanter ! »  Jacques Canetti m’envoie chez Vanina Michel, son assistante artistique. Retour en Alsace et travail sur Raymond Queneau, pour présenter un spectacle et un CD.

Un album de photos

Vignette de l’album photos Vignette de l’album photos
Vignette de l’album photos Vignette de l’album photos Vignette de l’album photos Vignette de l’album photos            
Image de l'album photos

À Nordheim avec les Canonge

Un petit mot Monsieur Canetti ?

«

Il m’a paru cependant nécessaire d’expliquer pourquoi avoir confié à deux interprètes qui n’ont été mêlés en aucune manière à Saint-Germain-des-Prés le soin d’enregistrer certains des titres les plus significatifs de cette époque.
Il s’agit de Jean-Marie Hummel et Liselotte Hamm, deux interprètes alsaciens, pour lesquels j’ai le plus vif espoir d’une réussite méritée dans le monde de la chanson.
Jean-Marie Hummel a eu l’idée de composer à Strasbourg un spectacle entièrement consacré à “Saint-Germain-des-Prés” et de présenter ce spectacle avec Liselotte Hamm devant un public enthousiaste… dont moi.
J’ai eu la chance de pouvoir aider dès leur début, c’est à dire au moment où ils étaient très peu connus, des interprètes ou auteurs-compositeurs tels que : Brassens, Brel, Gréco, Mouloudji, Catherine Sauvage, Boris Vian et beaucoup d’autres… Je crois, j’espère, que Hummel et Hamm feront partie un jour de cette série des élus et qu’ils bénéficieront ainsi de cette époque si riche et si créative de “Saint-Germain-des-Prés” qui reste pour moi l’un des souvenires les plus exceptionnels de la chanson de l’après-guerre.

»

Jacques Canetti