Gif animé
lamanivelle.org
Mac Orlan

Chanson et cinéma autour de Pierre Mac Orlan et chansons pour accordéon

« Quand Pierre Mac Orlan parle de la pluie, du beau temps, des affaires courantes… on dirait toujours des chansons, et des belles. »

Georges Brassens

Photo duo Jean-Marie et Liselotte

Pour Mac Orlan « l’accordéon est un excellent transformateur d’atmosphère qui parvient à évoquer un paysage populaire… l’accordéon transporte des ondes, évidemment crapuleuses, et ne vaut rien pour l’évocation des idylles de Théocrite ou des bucoliques virgiliennes. C’est un instrument qui ignore la paix des champs ou le repos familial… Il gémit dans les mains des matelots, des soldats, et des ouvriers errants, compagnon du tour d’Europe ou du monde. Il fleurit le cœur des filles de mille chagrins confus quand la java se balance sous les doigts amoureux… »

Photo de Liselotte chantant

Photo Brian Thompson

Ce copain de Picasso, de Max Jacob, de Carco et de Queneau a écrit des chanson qui sont restées des pépites incandescentes : La Chanson de Margaret, La Fille de Londres : « un rat est entré dans ma chambre… », La Belle de Mai, Le Pont du Nord… sur des musiques de V. Marceau, Philippe-Gérard, Ferré, Lino Léonardi.

La soirée peut se poursuivre avec le film Quai des Brumes d’après le roman de Mac Orlan, scénario et dialogues Jacques Prévert, réalisation Marcel Carné, musique Maurice Jaubert… Avec Michèle Morgan, Jean Gabin, Michel Simon, Pierre Brasseur etc., et le chien Kiki.

«

Et chez Charly il faisait jour et chaud
Tess jouait « Daisy Bell » sur son vieux piano
Un piano avec des dents de chameau…

»

Pierre Mac Orlan
La Fille de Londres