Gif animé
lamanivelle.org
Olympiades…

Les Olympiades de musique ouvrière
Die erste Arbeiter und Musik Olympiade

Strasbourg, 8-10 juin 1935

Photo des Olympiades de musique ouvrière

Oui, nous chantons Brecht, Weill, Eisler… avec Françoise Ulrich, Francis Freyburger, Eva-Maria Hagen, Bernard Hummel

Recherches

C’est en travaillant aux archives de Strasbourg et à la Bibliothèque universitaire pour le spectacle Krawall de La Manivelle, que Jean-Marie a découvert Les Olympiades dans la presse de l’époque ; Hanns Eisler (le compositeur de Brecht, le viennois, l’élève de Schœnberg) est venu pour le concert d’ouverture des festivités au Pavillon Joséphine, Parc de l’Orangerie à Strasbourg avec Ernst Busch le fabuleux chanteur-comédien (quelle voix dans les songs de Brecht, de Wedekind ou de Tucholsky ! quelle puissance et quelle détermination !).

Affiche « Les Olympiades de musique ouvrière »

Affiche, 1985

Rencontres

Quelques beaux hasards ont donné la matière du spectacle : Pierre Jamet (photographe et chanteur du groupe vocal Les Quatre barbus) a été à Strasbourg en juin 1935 avec la chorale de l’AEAR ; il a pris des photos, il me les a envoyées… quelques témoignages, des documents photos, des lettres de Schœnberg, de Brecht, une conférence d’Eisler… et bien sûr, des musiques d’Eisler sur des textes de Brecht, Heine, Altenberg, Hölderlin et des chansons des Brigades Internationales pour ce récital-documentaire.

Spectacle

Première en juin 1985 à l’Ange d’or avec — au fil des représentations — une équipe de chanteurs et de comédiens : Maurice Jully, Francis Freyburger, Bernard Hummel, Françoise Ulrich, Liselotte Hamm et Jean-Marie Hummel. Ce répertoire est toujours à notre programme. Nous l’avons présenté lors de manifestations anti-fascistes, de commémorations de la Guerre civile espagnole ou de récitals autour de Brecht. Depuis cette date et aujourd’hui encore, quand nous présentons l’Alsace à travers son histoire, ces Olympiades sont évoquées avec les trois chansons chantées par Busch avec Eisler au piano ! Une version filmée a été captée en studio par FR3 Alsace.